Seniors A : Une frustration positive.

29 mars 2017 - 09:53


Suite à son importante victoire de la semaine passée face à Savigny, l'équipe fanion affrontait, en ce beau dimanche printanier, les rouges de Sainte Foy lès Lyon sur leur joli complexe synthétique. L'occasion nous était donnée de dépasser nos hôtes du jour au classement en cas de victoire, l'objectif était fixé.

Le désir de garder nos buts inviolés s'est envolé très tôt dans le match. Malgré cinq premières minutes intéressantes, où le pressing haut de notre ligne offensive aurait pu, par deux fois, nous permettre d'ouvrir la marque, ce sont les locaux qui vont profiter d'un penalty pour lancer la partie : 1/0. Obligés de courir après le score, nos bleus essaient de garder la possession du ballon et de combiner au milieu. Malheureusement trop de mauvais choix dans le circuit ou un geste technique approximatif viennent contrarier notre progression. Au contraire, les locaux arrivent à trouver des espaces dans notre milieu, la faute à des lignes trop éloignées et un marquage trop laxiste ; heureusement, l'arrière garde ne se laisse pas piéger. Petit à petit, et grâce à plus d'application dans les gestes, les fcrdiens trouvent des failles, notamment sur l'aile gauche et suite à un joli travail au milieu ponctué par une passe lumineuse de Lolo pour Pierro, celui-ci égalise d'une astucieuse pichenette : 1/1. Les coachs décident d'envoyer du sang neuf pour le dernier quart d'heure, dans l'espoir de forcer la décision. Malheureusement le plan tombe vite à l'eau puisqu'un premier coup du sort survient : Cano veut jouer rapidement un coup franc mais le ballon se trouve contré illicitement par l'avant centre qui n'était pas à distance réglementaire, le ballon revient dans les pieds d'un joueur local qui pousse le ballon au fond, l'arbitre accorde le but malgré les protestations : 2/1. La fin de mi-temps est plutôt à l'avantage des bleus qui essaient de jouer plus haut, mais un manque de simplicité dans les derniers choix les empêche de revenir au score avant la pause.

Une première période assez moyenne dans l'ensemble. Malgré des intentions louables dans le jeu, un manque de simplicité nous a empêché de réellement prendre le dessus. Au contraire, des erreurs évitables et un bloc équipe trop étiré nous obligent à aller chercher l'égalisation.

Bien rentrés dans ce deuxième acte, nos bleus obtiennent un penalty au bout de seulement 2mn. Adel ne se fait pas prier pour remettre les choses en ordre : 2/2. On se dit alors que la partie va enfin tourner en notre faveur. Les locaux ne sont pas réellement dangereux et les fcrdiens prennent confiance. Le ballon tourne bien, ça joue simple et vite. Après une belle séquence de conservation derrière, la progression arrive côté gauche après un relais intelligent dans l'axe et un double une-deux tranchant entre Nico et Ben Ali, celui-ci est un peu trop court pour pousser le ballon au fond. Sans doute une des plus belles phases de jeu depuis longtemps. Le match est quasiment à sens unique, il ne manque qu'un but pour bonifier notre temps fort, malheureusement un homme va changer la donne du tout au tout en moins de dix minutes. Suite à une jolie combinaison sur l'aile droite entre Samy et Pierro, celui-ci se fait littéralement découper en pleine surface de réparation au moment de conclure. Les 22 acteurs, les deux bancs et les supporters locaux sont déjà en train de se préparer au penalty tellement indiscutable. Pourtant l'arbitre ne bronche pas alors que tout le monde s'était logiquement arrêté. Deux minutes plus tard, dans notre surface cette fois, Xavier, à la lutte avec l'avant centre qui s'appuie sur lui, arrive à dégager en corner en chutant avec son opposant. Mais grâce à une bruyante réclamation de tout un stade, l'arbitre, cette fois-ci, désigne incroyablement le point blanc au grand désarroi de tout un groupe fcrdien qui crie à l'injustice. Mais le meilleur n'est pas arrivé. Cano stoppe ce penalty avec brio, l'arbitre qui doit vouloir donner un coup de pouce aux locaux décide de faire retirer le penalty suite à l'entrée dans la surface d'un de nos joueurs, on croit rêver. Le deuxième penalty est une nouvelle fois stoppé par Cano et ce coup-ci, malgré l'entrée dans la surface des adversaires avant la frappe, le tireur peut reprendre et pousser le ballon au fond, but accordé. Que dire !!! Tous les bleus deviennent fous, Cano prend un jaune, Xav n'en est pas loin et Shiko, quelques minutes après se fait une combinaison jaune-blanc dont il a le secret. Alors que le match était largement à notre portée, 10 minutes cauchemardesques nous amène à ce bilan : menés 3/2, à 10 contre 11, reste 10 minutes à jouer, deux joueurs sont sortis sur crampes et Lolo sur blessure. Dès lors, le match est haché, les situations se succèdent des deux côtés, et Cano sort l'arrêt qu'il faut sur un face à face. Dehors les esprits s'échauffent. Les joueurs s'invectivent, le coach adverse s'en mêle aussi, et il faut calmer notre banc pour éviter un esclandre. Il reste pourtant quelques minutes à jouer et nos joueurs se battent comme des lions pour ramener quelque chose, essayer de forcer le destin. Une dernière combinaison, Ben Ali dans la surface qui se bat et parvient à pousser de la tête pour Adel qui d'un ballon subtil égalise dans les derniers instants : 3/3, tout le groupe exulte, quelle belle réaction. L'arbitre siffle le fin du match quelques instants plus tard.

Malgré l'énorme frustration du résultat quand on regarde ce match d'une manière globale, ce fut une rencontre forte en rebondissements de laquelle on pourra tirer beaucoup d'enseignements. Mettons de côté l'arbitrage pour le moins calamiteux pour nous concentrer sur le positif : en revenant trois fois au score, jusque dans les dernières minutes, malgré tous ces faits de jeu en notre défaveur et à 10 contre 11, l'équipe a fait preuve d'un mental irréprochable tout au long de la partie, d'un superbe état d'esprit, qui devra nous animer jusqu'à la fin de saison. Dans le jeu, nous avons retrouvé un peu de confiance en sachant être plus patients derrière, plus simples dans l'entre-jeu et plus audacieux dans nos combinaisons offensives avec des phases qui se terminent par des centres ou des tirs. Même si il reste encore beaucoup de chemin pour retrouver de la régularité et de la maîtrise, nous sommes sur la bonne voie. La réception de Villeurbanne dimanche prochain sera l'occasion de confirmer tout cela en enchaînant un 3ème match sans défaite.

Commentaires

Dates de reprises et Interview Bertrand Paris, dans le progrès environ 18 heures
ezez environ 18 heures
Communiqué du Club 8 jours
INFO PERMANENCE LICENCES 20 jours
U11 : Tournoi à Miserieux Trevoux. 24 jours
Permanences retour Licences 25 jours
INSCRIPTIONS STAGE OUVERTES 28 jours
6-5
SENIORS 2 / CS LYON 8 29 jours
SENIORS 2 / CS LYON 8 : résumé du match 29 jours
9-4
BRON GRAND LYON / SENIORS 1 1 mois
BRON GRAND LYON / SENIORS 1 : résumé du match 1 mois
1-2
SENIORS 1 / SUD OUEST 69 FC 1 mois
SENIORS 1 / SUD OUEST 69 FC : résumé du match 1 mois
11-3
U15 / SAF 1 mois
U15 / SAF : résumé du match 1 mois

PERMANANCES LICENCES

PRESENTATION CLUB

 

LABEL JEUNES FFF