Football Club Rive Droite : site officiel du club de foot de ALBIGNY SUR SAONE - footeo

FRÉDÉRIQUE EHLINGER ( éducateur U18F): "Amener les joueuses au maximum de leur potentiel"

20 octobre 2017 - 16:43

Nouvel éducateur en U18 Féminines, Frédérique EHLINGER nous raconte son parcours de joueur et d’entraîneur. Il évoque ensuite les objectifs de la catégorie U18, sa collaboration avec Louis DUVIVIER, ainsi que le match de dimanche qui les opposera au FC Saint-Etienne, leader invaincu de la poule.

Bonjour Frédérique, pour commencer, peux-tu nous en dire en plus sur toi, ton parcours de joueur et d’entraîneur ?

FE: Pour le parcours de joueur, ça va être assez rapide... J'ai joué uniquement à Villefranche de 7 ans jusqu’à 23 ans. Je n'ai pas fais d'autres clubs.

Mon parcours d'entraîneur est plus étendu. J'ai d’abord été éducateur à l'AS Misérieux Trévoux. J'ai notamment côtoyé à cette époque d'autres entraîneurs comme ,Laurent PICARD, Eric ERTEL, Gilles CHARLES, Jean-Michel TESTUD et bien d'autres. J'ai ensuite entraîné à Mureaux et Poissy en Ile-de-France. Puis je suis revenu dans le secteur, à Villefranche où j'ai entraîné pendant 6 ans. Les U11, U13, U15 et je donnais un coup de main sur la section féminine. Je n'ai pas coaché l'année dernière, j'ai seulement suivi mes enfants à Misérieux-Trévoux et l'ESF des 2 Rives. Je suis cette année éducateur sur les U18 Féminines. 

Racontes-nous justement comment tu es devenu éducateur.

FE: Villefranche avait fait la demande si certains joueurs souhaitaient devenir éducateur. J'ai tout de suite répondu à l'appel.

Qu'est-ce qui t'as poussé et donné envie de devenir éducateur ?

FE: Je pense que comme beaucoup d'éducateurs, je suis un passionné du ballon rond. J'avais envie de transmettre ce que l'on m'as appris. Pouvoir transmettre les valeurs du football, qui sont également les valeurs de la vie.

Tu es arrivé il y a maintenant 2 saisons au sein de l'ESF des 2 Rives. La saison dernière en parent accompagnateur de ta fille Paige, et cette saison en temps qu'éducateur des U18 Féminines. Quel est ton meilleur souvenir ?

FE: Mon meilleur souvenir est l'accueil des autres parents lors de cette première année. Il y a un engouement incroyable. Ils sont tous à fond derrière leur fille et le club. L'esprit est convivial, familial et on se marre beaucoup.

Cette année, tu es éducateur sur la catégorie U18 Féminine depuis un mois et demi avec ton acolyte Louis DUVIVIER. Quelles sont tes premières impressions concernant le groupe de joueuses dont vous disposez ?

Je suis agréablement par la qualité des filles, que ça soit sur et en dehors du terrain. Elles sont attentives, passionnées et ont un très bon état d'esprit. Elles sont passionnées autant que nous, éducateurs, le sommes. C'est un plaisir de retransmettre nos savoirs à des joueuses investies.

Quelles sont tes attentes et objectifs pour cette saison ?

FE: La priorité est d’amener les joueuses au maximum de leur potentiel, plus que les résultats. Bien qu'on attaque un match avec la volonté de gagner. Je veux également mettre l'accent sur les valeurs que l'on souhaite leur transmettre à travers le foot. L'objectif est également que certaines puissent transmettre ce que l'on a souhaité leur transmettre.

Vois-tu une évolution entre le début de saison et maintenant ?

FE: On voit déjà une progression importante des joueuses depuis le début de saison. Elles assimilent très bien ce que l'on attend d'elles sur les entraînements et en match, que cela soit physique, tactique et mental. Il faut continuer ainsi.

Racontes-nous ta collaboration avec Louis DUVIVIER, également éducateur sur cette catégorie.

FE: Cela fait bizarre. Il fait partie des joueurs que j'ai entraîné de la génération 1994-1995 quand j'étais éducateur à Misérieux Trévoux il y a plus de 10 ans. Le retrouver en temps qu'acolyte éducateur est une fierté. On se complète parfaitement. Il m'apporte ses savoirs, sa façon de fonctionner pour mettre les joueuses dans les meilleurs dispositions. Je lui apporte mon expérience, le recul que je peux avoir sur certaines choses. On s'entend très bien en dehors du terrain. On discutes beaucoup des décisions à prendre.

Tu nous as dis sur ta dernière réponse que tu as eu Louis en temps que joueur quand il était petit, as-tu une petite anecdote à nous raconter sur lui ?

FE: Oulah... Cette question demande une grande sollicitation du cerveau... Je pense qu'il ne doit plus se rappeler de cette anecdote.  

C'était en tournoi à Oyonnax je crois. Nous étions en séance de tirs aux buts de la finale du tournoi. Il avait sorti 2 penaltys sur les 3. Nous avions tout de même réussi à perdre. Certains étaient inconsolables. Il a réuni toute l'équipe, et a pris la parole. Il leur a dis que ce n'était pas grave si nous avions perdu parce qu'on avait fait un super tournoi pour arriver jusque là, et qu'on pouvait être fier de nous. Sa prise de parole était surprenante car il était plutôt de nature timide. Cela avait touché tout le monde et tout le monde a applaudi.

Dimanche, les U18 jouent contre le leader invaincu Saint-Etienne. As-tu un mot à faire passer aux joueuses avant ce match ?

FE: On va réaliser une grosse prestation dimanche,j'ai confiance en vous les filles. On va gagner ! C'est un bonheur de vous entraîner.

Un dernier mot à dire pour la fin de l'interview ?

FE: J'aimerai remercier des personnes qui ne sont pas souvent mises en avant, mais sans qui un club ne pourrait pas fonctionner. Je veux évidemment parler des dirigeants bénévoles. Merci pour tout !

 

 

Commentaires

AFFICHE WEEKEND

PRESENTATION CLUB